Articles‎ > ‎

Le sexe prend ses aises au cafe

publié le 23 févr. 2010 à 05:19 par Frédéric Six   [ mis à jour : 4 déc. 2010 à 23:52 ]

Un bistrot sexologique vient d’être créé pour la première fois en Romandie.


Mardi soir, il sera question de libido. (Photo: caroline juillard)

Le Samovar, rue du Diorama 16, 1204 Genève, participation gratuite.

«Ça faisait un moment que j’y pensais et quand j’en parlais autour de moi, l’idée séduisait, raconte Juliette Buffat, à l’origine de ce nouveau concept. Il existe bien des cafés philo et des cafés mortels, alors pourquoi pas un café sexo! D’autant qu’à ma connaissance, c’est une première en Suisse romande.»

L’idée est avant tout de permettre un échange d’idées entre hommes et femmes. «Le public trouve ainsi un lieu de discussion pour aborder la sexualité. Cela dit, il faut le voir comme un débat, pas comme une consultation», précise ce médecin-psychiatre et sexologue.

C’est avec la psychologue et sexologue Marie-Helène Stauffacher que la spécialiste anime ces rencontres, dont la première s’est tenue le 29 septembre dernier. Durant deux heures, une dizaine de personnes ont débattu des thèmes liés à l’éjaculation précoce. Un résumé des discussions est disponible sur le site internet de l’Institut suisse de sexologie clinique, dirigé par les deux sexothérapeutes.

«Les cafés ont lieu tous les derniers mardis du mois de 20h à 22h au bar Samovar à Genève, et le thème est différent à chaque fois. Le 27 octobre, nous aborderons les différences entre la libido féminine et masculine et le 24 novembre, l’érection, sa beauté et ses faiblesses», conclut Juliette Buffat. Tout un poème!